Anouch Paré

Depuis mes 6 ans, j'ai toujours écrit, plus ou moins en douce, parfois compulsivement, posant mes petits cailloux sur une route s'élargissant -  art brut mais nécessaire. Depuis une dizaine d'années, plus précisément pour des voix : en scène - pour laquelle je suis également metteure en scène et comédienne - et actuellement pour la radio. J'écris en français parce que c'est ma langue natale, ignorant tout de ma langue maternelle - ce qui m'invite à ronger jusqu'aux racines des mots. Sinon, une enfant déjà grande, un chat toujours roux, des amis et un homme que je fête, dans un monde grand qui rapetisse à mesure qu'il se coupe les ailes et se marie au plomb.

Alambiquée, anachronique, érudite, dans son écriture

Pratique, Pédagogue, Passionnée, sur scène et en Ateliers

Anouch Paré use et abuse du verbe classique et avant-gardiste, non par choix mais par nature.

Théatre, poésie, fiction, création avec une libre pulsion militante sans idéologie ni maniérisme.

Par nature.  by (caroline Paré)

Anouch Paré est née, puis après un certain temps, elle est entrée dans les théâtres pour y jouer (Goldoni, Corneille, Büchner, Labiche... ), pour y mettre en scène, pour y transmettre ce qu'elle pouvait, pour expérimenter. Hors des théâtres aussi, là où vivent des gens. Elle met en scène pour d’autres (Ensemble 2E2M, Cie Pas Bonjour etc), joue aussi, plus rarement. Avec la compagnie Les Allumettes associées, elle a monté et écrit plus d’une dizaine de spectacles. Profitant du toit de La Comète, scène nationale de Châlons en C. où elle est artiste associée trois saisons durant, elle a monté Le Suicidé d’Erdman (Théâtre de l'Athénée, Paris - 2007), et eu le temps d'écrire pour des comédiens à même le plateau (UN MONDE A TES MESURES, 2008...). Un texte, puis un autre, et encore un ont été lus, de ci de là, et elle a reçu la bourse Beaumarchais qui lui a conféré une légitimité provisoire d'auteur/e/trice pour À MORT LA VIANDE! au théâtre (qu'elle n'a toutefois pas encore réussi à monter), et pour UN OBUS DANS MON JARDIN ( "Vivons cachés", Bourse écriture Radio 215, réalisation France Culture en cours). A ce jour aucun texte n'est publié. Dommage. Elle tente des formes insolites d’intervention dans l’espace public (audio-guides de lieux imaginaires, La Boîte, etc.), le partage de ses découvertes dans le cadre d'Ateliers de réalisation. Ses prochaines tentatives : des lectures performées de son texte LA JOURN2E DE LA TRUITE, une pièce en commande pour le CDN les Tréteaux de France et le Musée de l'Orangerie, un recueil de poésie intitulé KINTSUKUROI, un retour sur les planches avec une Cie Rennaise, etc. Elle continue à passer son temps à jouer et à organiser des jeux de partage en tentant de nouvelles règles chaque fois, selon les partenaires et les terrains, par plaisir et pour gagner son pain.

Poèmes choisis