Béatrice Golkar-Velten

Née au Canada, d’origine franco-allemande. Après plusieurs années en Allemagne, vit actuellement à Paris, où son enseignement vise une langue non réduite à un instrument de communication. Thèse d’esthétique en Etudes Germaniques (Sorbonne) sur la Poétique de l’Allégresse chez Nietzsche et Hermann Hesse.

Le point trigonométrique des mouvances, éd. L’Harmattan, coll. Poètes des cinq continents, 2010

Fleuves, Bromure d’Argent, Hermann éditeurs, 2009

A participé au collectif d’écriture Oratorio# ß , éd. Polyglotte-C.i.c.c.a.t, 2012, mis en espace en juin 2012 au Théâtre des Déchargeurs à Paris et à ATD Quart-Monde ainsi qu’à l’université Paris 8.

Lectures en festivals et collaborations à des revues telles Cahiers Poétiques (Paris 8), Passages d’encres, Revue Polyglotte, Action Poétique comme à plusieurs anthologies    

Livres d’artistes :

Robe-poème avec Ursula Jakob, plasticienne (université de Bâle) (éd. Transignum, 2010)

L’Eclair soufflé des mots, en collaboration avec Philippe Tancelin et Edith Longuet-Allerme (à paraître décembre 2013, éditions du CICEP)

Membre de la rédaction de la revue Polyglotte.

Poèmes choisis