Billy Childish

Billy Childish est né en 1959 à Chatham (Angleterre). Guitariste et chanteur, romancier et poète, il se définit avant tout comme un peintre. Mais quelle que soit la modalité choisie pour exprimer sa créativité, il revendique sans cesse son autodidaxie, son « amateurisme » et son indépendance, s’opposant à toute forme d’art conceptuel.

      Son œuvre littéraire se caractérise par un contenu souvent autobiographique, fortement ancré dans la culture populaire, voire ouvrière, de l’Angleterre contemporaine. Volontiers provocatrice, la poésie de Billy Childish oscille entre réalisme du quotidien et fulgurances surréalistes ; l’humour, parfois grinçant, y est toujours présent. Refusant tout carcan idéologique, Billy Childish s’oppose à la religion du « bon goût », du style, de la mode ; il revendique le droit à l’erreur et à l’échec et se fait le champion de la liberté créatrice, liberté que possède tout enfant avant qu’elle ne soit volée aux adultes. Billy Childish : Billy L’Enfantin…

     Les poèmes qui suivent sont extraits de son recueil This is my shit and it smells good to me, publié en 2008 chez The Aquarium L-13 à Londres et dont la traduction, sous le titre C’est ça qui me plaît et tant pis pour les emmerdeurs, a paru début 2014 aux éditions Gros Textes.

     Pour en savoir plus sur cet artiste protéiforme et prolifique, on pourra utilement parcourir son site internet, www.billychyldish.com, le « y » de son nom représentant ici la dernière variante en date de son nom de plume tout autant qu’une nouvelle fantaisie orthographique dont il use avec délectation, à la fois « hommage » à sa dyslexie et pied-de-nez à l’école « formateuse », qu’il a quittée à l’âge de seize ans.

Présentation : Jean Poncet

Note de la rédaction : les apparentes fautes inhérentes aux textes font partie du travail poétique de Childish