Catherine Coq

Catherine Coq partage son temps entre deux lenteurs : la sage-femmerie et l’écriture.

Elle commence à se faire lire grâce aux Revues l’Anacoluthe, le Croquant, Décharge, La Voix du Regard. On a pu l’écouter lire ses textes au Kiron Espace. Après l’écriture d’un premier roman, et quelques recueils de récits courts, de poésie en prose, de poésie érotique dont sont extraits les poèmes choisis, elle consacre le temps qui veut bien à un second roman, s’adonne à l’écriture de textes courts à partir de sculptures, de tableaux.

Poèmes choisis