Claire Massart

Née au Maroc en octobre 1950, où elle a vécu jusqu'à l'âge de onze ans.
(livre de chevet : Robinson Crusoé)

Adolescence = lecture, lecture, lecture. Découverte de la poésie : Saint-Pol Roux, Saint John Perse et tous leurs saints...

Études de Lettres Modernes à Bordeaux et à Paris.

Puis, vigneronne pendant sept ans dans le saint-émilionnais.

Reprend des études en 1987 à l'I.U.T des Métiers du Livre ainsi que des études de bibliothécaire.

Pendant un an, diffuse des petits éditeurs dans les bibliothèques de vingt-sept départements.

De 1988 à 1995, assistante de direction pour le Salon du Livre de Bordeaux.

Enfin, occupe le poste de bibliothécaire-documentaliste d'abord à L'École de Cadres psychiatriques puis au pôle formation de l'hôpital Charles Perrens.

Anime des séances de travail avec des handicapés (surtout visuels) sur l'écriture et la lecture et des ateliers avec des enfants où nous " fabriquons " des haïkus.

 

En marge de ses activités littéraires, fait des collages qui ont été plusieurs fois exposés.

 

Dernières lettres à ma mère – Thomas Mèneret – Édition établie et préfacée par

Claire Massart – Pleine Page, 2009 (Détour du silence)

Lettres que son fils Thomas lui a adressées durant quelques mois avant sa disparition en 2007. Préface et postface Claire Massart. Ce texte a été mis en scène à Montréal (Québec) par Marie-Louise Leblanc en 2011 sous le titre La Maison des Souffrants.

 

L'Herbe bleue – photographies Clarisse Mèneret – Ambodexter, 2009
Dix textes pour célébrer le Bassin d'Arcachon

 

Six petites perdrix – Le Greffier, 2010
Poèmes et haïkus

 

L'oubli des étangs – Le Greffier, 2014
Poèmes suivi de Après, l'Invisible...

Poèmes choisis