Cristina Domenech

Cristina Domenech est née le 21 juin 1954 à San Isidro, Buenos Aires. Elle est poète et philosophe. Après des études de lettres et de sciences sociales, elle a fait une licence en philosophie à l'université de gestion et sciences sociales (UCES), sa thèse portant sur le problème de la didactique en philosophie. Elle coordonne des ateliers de lecture et d'écriture pour enfants et adultes, ainsi que pour les détenus du centre pénitentiaire San Martin à Buenos Aires. Elle propose d'utiliser le langage comme moyen de libération et comme mode de changement du monde.

"La poésie est un mode de vie, une forme suspendue à un fil, parfois très mince, qui nous permet de faire face à notre histoire Traverser la vie au moyen de l'écriture, c'est adopter une pratique où notre être tout entier écrit.

La poésie est une manière de regarder le monde. Il n'existe pas de regard précis. Alors la métaphore nous offre la possibilité de parler de ce que nous ne pouvons pas nommer. Le regard poétique comprend ce qui est insaisissable dans le monde. L'écriture poétique naît en moi, plus comme une obsession que comme une musique ou des images."Depuis 1995, Cristina Domenech participe à de nombreux congrès et à des rencontres d'écrivains, nationales et internationales, parmi lesquelles le festival international de poésie de La Havane, Cuba, en 2009 et 2010 et Cosmopética à Córdoba, Espagne, en 2013.

Elle a publié : “Impalpable”en 1994, “Condensación de la Luz” en 1998, Tierra Negra  en 1999, Demudado en 2007, une “Anthologie de poèmes” en 2010, “En Voz Baja”, anthologie de poèmes en 2011 et “Sintaxis del nudo” en 2013Cristina Domenech est née le 21 juin 1954 à San Isidro, Buenos Aires. Elle est poète et philosophe. Après des études de lettres et de sciences sociales, elle a fait une licence en philosophie à l'université de gestion et sciences sociales (UCES), sa thèse portant sur le problème de la didactique en philosophie. Elle coordonne des ateliers de lecture et d'écriture pour enfants et adultes, ainsi que pour les détenus du centre pénitentiaire San Martin à Buenos Aires. Elle propose d'utiliser le langage comme moyen de libération et comme mode de changement du monde.

"La poésie est un mode de vie, une forme suspendue à un fil, parfois très mince, qui nous permet de faire face à notre histoire Traverser la vie au moyen de l'écriture, c'est adopter une pratique où notre être tout entier écrit.
La poésie est une manière de regarder le monde. Il n'existe pas de regard précis. Alors la métaphore nous offre la possibilité de parler de ce que nous ne pouvons pas nommer. Le regard poétique comprend ce qui est insaisissable dans le monde. L'écriture poétique naît en moi, plus comme une obsession que comme une musique ou des images.
"

Depuis 1995, elle participe à de nombreux congrès et à des rencontres d'écrivains, nationales et internationales, parmi lesquelles le festival international de poésie de La Havane, Cuba, en 2009 et 2010 et Cosmopética à Córdoba, Espagne, en 2013.

Elle a publié : “Impalpable”en 1994, “Condensación de la Luz” en 1998, Tierra Negra  en 1999, Demudado en 2007, une “Anthologie de poèmes” en 2010, “En Voz Baja”, anthologie de poèmes en 2011 et “Sintaxis del nudo” en 2013.

Poèmes choisis