Ida Jaroschek

Sous ses pas de promeneuse, sous ses pas de danseuse, Ida Jaroschek soulève des mots qui, parfois, au terme d’un long détour intérieur, méandres, sédimentations, oubli, travail incorporé, fabrique de clairières, parviennent à s’échapper pour composer le poème…

Née en 1961, elle vit et enseigne dans un petit village au nord de Montpellier. En plus des promenades dans ce beau pays du Pic Saint Loup et de la danse contemporaine qu’elle pratique avec bonheur, la collaboration avec ses amis peintres Catherine Bergerot Jones et Pascal Thouvenin ouvre l’espace du surgissement de ses poèmes.

Certains d’entre eux attendent encore dans le secret de l’atelier. Ceux qui composent  « Marines » et ont été rendus publics lors d’une exposition « peinture et poésie » à la Marpoc à Nîmes ainsi qu’à l’auberge du Cèdre à Lauret . Ils ont donné naissance à des livres d’artistes co-signés avec Catherine Bergerot Jones sous l’égide de « Poussières D. toiles », ainsi  que Novembre »(unique texte en prose), « Tango, embellies, naufrage » et « L’espace d’un souffle ».

  Depuis le printemps 2006, la revue « Souffles » accueille ses poèmes que l’on peut lire dans les numéros  « Festins », « Poésie, émotion en liberté », « Rouge désir ». En 2009, l’Association des Ecrivains Méditerranéens lui  décerne le Grand Prix de Poésie des 69èmes jeux littéraires pour « à l’abri dans les nuits » qui paraît  aux éditions Souffles. Ses poèmes ont été également accueillis en 2011 et 2012 dans les deux premiers numéros de la revue « La main millénaire ».

En juin 2011, elle participe à la « petite anthologie poétique au cœur de l’Hérault ».

« La brèche de l’air » est paru fin 2011 aux éditions « Encre et  lumière » (disponible sur le site de l’éditeur www.encreetlumiere.org).