Laurence Sarah Dubas

Photographier ou écrire, jouer les textes ou écrire, mettre en scène ou écrire,  peindre ou écrire, faire de la vidéo ou écrire… Ecrire ou tenter l’aventure poétique…Finalement je ne me pose plus la question, quand bien même serait-elle posée, vous êtes menés, je pense, là où le terrain pour vous est encore vierge, en friche, alors il vous suffira de vous asseoir sur cet endroit infréquentable, sauf pour vous, cet espace nu et silencieux, oublié, pour que se mette à exister quelque chose de vous, de votre histoire-

Voilà mon champs peau & tics- Il a pris toutes les formes citées plus haut, par le passé, certaines en cours, comme la photographie ‘Traces’ ‘My spirit’ etc

Toutes ces expressions tiennent le même fil rouge que je nomme sous cette forme

Faute au roman Copyright © 2012 Lsarah Dubas/ Je suis souple et joyeuse je meurs chaque nuit /

I am flexible and happy I die every night

 

Je n’oublierais pas de dire que l’aventure a pris date avec un roman « Vid’Ange » (toujours en cours) dont certains extraits ont été publiés dans la revue  de Sarane Alexandrian « Supérieur Inconnu » en 2005, qu’elle s’est poursuivi avec un hommage à Pessaoa, « Desassossego, Lisbonne & Pessoa » Gallimard 2007, commencé 10 ans plus tôt au théâtre avec mon adaptation&mise en scène du Livre de L’Intranquillité « I know not what tomorrow will bring

 

Auteur est en définitif  une mot bien pratique qui me convient assez car je peux y caler toutes mes pratiques