Milovan Marčetić

Milovan Marčetić est né en 1953 à Prijedor (Bosnie-Herzégovine) et il vit en Serbie depuis le milieu des années soixante-dix, d’abord à Novi Sad, puis à Belgrade où il a fait des études en littérature comparée et en théorie littéraire.

Il se consacre avec la même attention à l’écriture de poésie et de courtes nouvelles. Il a publié des recueils de poèmes  (Le jour des vingt mille chiens (1982); Manières de disparaître (1986); Sans nom, sans visage (1990); L’Île de la Guerre (2000); Mesure de l’âme – poèmes choisis (2002); Tachkent (2006); Jeux d’adultes, poèmes choisis, édition bilinguale (2008); Derrière les yeux fermes (2010) et des recueils de nouvelles (Vies de poètes (1996); Mon Hollywood (2000); Premier visage (2003).

Aussi bien ses recueils de poésie que de nouvelles ont reçu des prix importants et ont été traduits en plusieurs langues étrangères.

À côté de la poésie et de l’écriture de récits, Milovan Marčetić consacre une grande part de son activité à des magazines littéraires. Pendant les années 80 et au début des années 90 il était rédacteur en chef de La Parole Littéraire, une des publications les plus courageuses en Europe de l’Est consacrées à la littérature, à la culture et aux questions sociales. Il a ensuite fondé le magazine Parole, généralement considéré comme le meilleur magazine littéraire serbe des années 90. Voici sept ans, il a lancé le Magazine Littéraire Belgradois, qui continue aujourd’hui à paraître régulièrement. Ile le membre de PEN Centre Serbe.