Mohammed Bennis

MOHAMMED BENNIS est un poète arabe, né en 1948 à Fès (Maroc) et vit depuis 1972 à Mohammedia. Auteur de plus d’une trentaine de titres (poésie, prose, essai et traduction).

Des œuvres de lui sont traduites en plusieurs langues. Ses recueils de poésie publiés dans une traduction française : Le don du vide, (poèmes traduits par Bernard Noël en collaboration avec l’auteur, L’Escampette 1999, 2e édition, 2002) ; Désert au bord de la lumière (poème traduit par Abdelwahab Meddeb, Al Manar, 2008) ; Un fleuve entre deux funérailles, (poèmes traduits par Mostafa Nissabouri, L’Escampette, 2003) ; Le livre de l’amour, (poèmes traduits par Bernard Noël en collaboration avec l’auteur, Al Manar, 2008) ; Feuille de la Splendeur (poèmes traduit par Bernard Noël en collaboration avec l'auteur, Cadastre8zéro) ; et Lieu Païen (poèmes traduits par Bernard Noël en collaboration avec l’auteur, l’Amourier 2013).  

Parmi les prix qu’il a reçus : Le grand prix marocain du livre 1993, le prix Feronia de la littérature internationale (Italie) en 2007, le prix Al-Owais de la poésie (Doubaï) en 2007, le prix de la culture maghrébine (Tunisie) en 2010, le prix Ceppo de la littérature internationale (Italie) en 2011, et le prix Max Jacob étranger pour Lieu Païen en 2014. Il a traduit notamment en arabe Georges Bataille, Abdekebir Khatibi, Stéphane Mallarmé, Abdelwahab Meddeb et Bernard Noël.