Nashtir Togitichi

Nashtir Togitichi, né en 1959, psychologue de profession, vit à Paris. Lit et écrit de la poésie pour vivre, un peu comme d’autres font de la méditation.

A lu  Michaux, d’autres  contemporains, les surréalistes et  des grands classiques (Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Hugo). Intéressé par la poésie japonaise, pour la concision.  Considère qu’il y a toujours quelque chose à trouver en chaque poète et, plus généralement, en chaque individu qui marche. Mais tout ne peut toujours se digérer.

Travaille  en grande banlieue  ce qui lui permet de lire de la poésie  dans le confort du RER et donc  ailleurs que chez lui.

Publications sur le net : dans« Francopolis » et  « Capital des mots » d’Eric Dubois.

A publié  un recueil : Si tout se casse la gueule, précédé de Contraintes du temps,  chez Edilivre, septembre 2015.  A paraître  Chroniques de l’antépénultième.

Poèmes choisis