Nikòlas Evandinos

Nikòlas Evandinos est né en Crète où il a fait des études de lettres et d'histoire. Il n'a publié à ce jour qu'un seul recueil, Petites annonces et faits-divers, mais dans Un Rubicon à notre taille et Sans voix, encore inédits, on voit le jeune poète déployer rapidement ses ailes. Parti d'un mélange très excitant de lyrisme et de sarcasme teinté d'autodérision, et sans que cesse pour autant le tourbillon d'images hardies qui fait aussi son charme, Evandinos atteint dans son dernier recueil une intensité, une solennité, une ferveur nouvelles.

Prié de se présenter au lecteur français, voici ce qu'il écrit :

Né en Crète, dans le recoin oriental de la Méditerranée, il ne pouvait pas ne pas être imprégné dès l'enfance par le Mythe. En tant que son serviteur fidèle, sans en avoir conscience il prend ce qu'il transporte en lui, ce qu'il reçoit et ce qu'il acquiert par lui-même, et le travaille en s'efforçant de donner forme à la Vérité inexprimable, mais profondément ancrée en nous qui touche universellement le phénomène tragique sous le nom d'Être humain.

Il transporte l'obstination d'Icare, les ténèbres du Minotaure, le rythme crétois, la force des oliviers, le goût de l'eau salée et la foi de la mer en l'immensité.

C'est pourquoi la Poésie — expression suprême de l'immensité — est avant tout pour lui une question de Foi.
Ce qu'il reçoit des humains, c'est l'amour, l'indifférence, le désir, la laideur et la beauté.
Il a gagné par lui-même le droit de questionner
dans le pré grand ouvert de la Connaissance.

Il salue ceux qui voient dans la vie une bénédiction ou un martyre.
Il s'oppose à ceux qui voient dans la vie quelque chose qui va de soi.
C'est pourquoi il vénère, par exemple, les traces laissées sur le Temps par Rimbaud, Baudelaire, Lorca, Pessoa, Maïakovski, Neruda, Cavàfis, Karoùzos, LIvadìtis, Rìtsos, Karyotàkis, Sakhtoùris.

Son but est de vivre et de faire apparaître
au monde la Vie multipliée.
De briser la clepsydre du Temps
et de voir sans fin s'écouler le sable.
De goûter des instants de vraie
Liberté Humaine.
Sa seule arme : la Poésie.