Pierre Chabert

 

Œuvres de Pierre Chabert: Ombres chinoises (Albert Messein, 1935), L’Homme des bois (La Tour de Feu, 1952), Prendre passage (Monteiro, 1953), Heureux comme les pierres, avec Pierre Boujut (La Tour de Feu, 1954), Poésie plane (La Tour de Feu, 1954), Montagne (Monteiro, 1955), Niveau Zéro (Oppède, 1957), Arambre (Guy Chambelland, 1957), Double jeu (Oppède, 1961), Arambre, édition revue, (Guy Chambelland, 1965), Les Sales Bêtes (Collection Poésie-Club, éd. Chambelland/éd. Saint-Germain-des-Prés, 1968), Automne de grand carnage (Vers les Bouvents, 1972), Le Mal des silex (Le club du poème, 1973), Les Onthophages ou les Ontophages (éd. Guy Chambelland, 1973), La Morale du somnambule précédé de Quelques sales bêtes (Le Pont de l’Épée, 1977), L’Exhaustif (Éditions de la Grand-Rue, 1995), Un Octogénaire plantait (Les HSE/ Librairie- Galerie Racine, 1998), L’Amour la mort (L’Arrousaïre, 1999), Aboli bibelot (L’Arrousaïre, 1999), L’Amour la mort, Un demi-siècle en poésie, anthologie, (éd. Autres Temps, 2001).

            À consulter : Christophe Dauphin : La parole est à Pierre Chabert (Dossier in Les Hommes sans Épaules n°33, 2012, www.leshommesansepaules.com).