Rouhollah Hosseini

Né en 1978 en Iran où il a fait ses études universitaires en traduction et puis en littérature comparée. L’intitulé de son mémoire est La mort de l’auteur dans la pensée et l’œuvre de Maurice Blanchot. La thèse qu'il a soutenue à l’Université de Téhéran a pour titre : Crise de la modernité et modernité en crise, une étude contrastive de l’œuvre d’Albert Camus et de Sadegh Hedayat.

A également présenté bon nombre (à peu près 40) de poètes persans contemporains dans les revues francophones iraniennes dont la plus diffusée s’appelle La revue de Téhéran. En outre, fait des poèmes dans les deux langues persane et française qu'il aimerait présenter à un éditeur pour publication.

Professeur à la faculté de World Studies de l’Université de Téhéran où il enseigne les mouvements artistiques et littéraires de la France aux étudiants en master et bientôt aux doctorants. Chargé d’un cours de Cultural Studies à la même faculté où les recherches portent essentiellement sur la culture des pays occidentaux et d’autres régions du monde.