Thierry Jolif-Maïkov

Né en 1972, Thierry Jolif-Maïkov est père de famille, chanteur, musicien, écrivain et essayiste breton, créateur de la “cyber-revue” bretonne Nominoë et des blogues L'Alittéraire (Kritikos et Theoria) et de l'éphémère revue d'escriture internelle Tropinka. Après avoir fondé et animé, pendant plus de dix ans l’ensemble musical expérimental et « traditionnel » LonsaiMaïkov, il a étudié la civilisation celtique, le breton et l’irlandais à l’Université de Haute-Bretagne. Il a scruté et médité, durant plusieurs années, les aspects tant pré-chrétiens que chrétiens de la civilisation celtique (religion, art, musique, poésie). Il est l’auteur de Mythologie celtique, Tradition celtique, Symboles celtiques et Les Druides dans la collection B-A. BA. des éditions Pardès. Chrétien orthodoxe ayant étudié la théologie et la patrologie, il s’est particulièrement penché sur les aspects théologiques, mystiques et ésotériques du Graal, ainsi que sur l’étude du symbolisme chrétien, de l’écossisme maçonnique, de la philosophie religieuse russe et de l'histoire de la mystique et de la politique byzantine. Il fut aussi un collaborateur de la revue Contrelittérature (ancienne version) dont la théorie centrale et cordiale aura une influence déterminante sur "l'évolution" de ses rapports aux théories ésotériques, traditionalistes et "littéraires" (qu'il finit par transcender plus que rejeter), il est également l'auteur de la première étude sur la tradition celtique parue dans le journal pérennialiste américain SOPHIA. Dans la revue éphémère TROPINKA (2 occurrences, en 2010, Avatar éditions) qu'il dirige pendant un temps il essaie de mettre en œuvre les idées nées de sa pratique de la lecture et de l'écriture. Les concepts qui ressortent de cette expérience se nomment : translation, outre-entendement, cecitelos (cf. Günther Anders), inachèvement, outre-texte. L'idée d'une "es-criture" (ou ésoécriture) le mène sur les traces d'une totale relecture historiologique de la littérature et de la philosophie occidentale qu'il baptise du nom d'alittéraire (sans lien avec la théorie de Claude Mauriac sur "l'alittérature", quoique l'idée de "Dialogue intérieur" du même ne soit pas tout à fait étrangère aux perspectives de Thierry Jolif qui, néanmoins lui préférera certainement celle, moins systématique, des « pensées vécues » et de la pensée par « at-traction » de la culturologie-existentiale de Guéorgui Gatchev ). Loin de tout conservatisme frileux il fait de "l'inachèvement" l'axe principal de son actuel travail et considérant le texte comme supérieur au "livre" il met en place une exigeante et permanente refonte des textes publiés sur les blogs autant qu'en format papier. Il est, en outre, aujourd'hui journaliste et chroniqueur pour le webmagazine unidivers.fr et toujours actif, réactif et créatif au sein des ensembles musicaux LonsaiMaïkov (avec, en particulier, des collaborations récentes et fertiles avec les ensembles musicaux russes et ukrainiens Cisfinitum et Oda Relicta) et Dervenn...