Yves Humann

Yves Humann est né en 1959 à Nevers. Poète, traducteur et critique, cet amoureux de jazz et de la Loire, lecteur de Nietzsche, amateur de voyages, est professeur de philosophie en lycée. Son écriture revendique un certain lyrisme « critique », pour reprendre l'expression de Jean-Michel Maulpoix. 

«... le chemin vers l'horizon nous élève
car la terre est au ciel les oiseaux le savent bien
qui chantent ! Et nous avec ce besoin des mots
pour oublier que nous ne sommes pas musiciens » 

Il a collaboré à de nombreuses revues ( Triages, Décharge, Archipel, Rehauts, Arpa....) et rédigé des notes de lecture pour Le Nouveau Recueil, dont Les voix multiples d'Antonio Porchia.

Il a publié les recueils suivants : 

Le monde au loin, éditions Gros Textes, 2001
Pas perdus sous le ciel qui n'existe pas, éditions Gros Textes, 2003
La vie lourde, éditions Gros Textes, 2006
Une musique de langue de terre, éditions Potentille, 2008
Le voile, édition Pré carré, 2011
Les vacances au bord de la mer,  édition Pré carré, 2013

Il est aussi traducteur du poète portugais Nuno Judice dont deux ouvrages sont à paraître en 2015.

Enfin, il a co-dirigé avec Béatrice Bonneville-Humann un ouvrage collectif réunissant des poètes et  penseurs importants de notre temps L'inquiétude de l'esprit ou pourquoi la poésie en temps de crise ? paru en juin 2014 aux éditions Cécile Defaut.