Que montent vers moi

 

                  Que montent vers moi
                  les rumeurs de la nuit
                                              apaisement
                  des barrières du doute
                  qui strangule.

                  Que la nuit à mon âme
                  instille ses cantiques
                  la vague à cœur ouvert
                  vers toi que je n’ai cessé
                  de poursuivre
                 
               
                  et qu’enfin s’échappe
                  par les fenêtres la libellule

                  bleue prisonnière
                  du vocable des lampes.