Une femme plie son voile noir

 

A Suzette Drouhain

 

Une femme plie son voile noir.
Son deuil est achevé.
Elle pleure et dit sa peur
au ciel enfin bleu auquel
elle ne croit plus.

Il faudra la lecture des psaumes,
nuit après nuit, pour que se lève,
de nouveau, une aube dans son regard.

 

 

extrait de L’attente de la tour, publication septembre 2013, éditions Ad Solem