Seigneur ô mon Seigneur

 

Seigneur ô mon Seigneur quel est ce clair-obscur ?
Pourquoi te caches-tu Seigneur en plein soleil
quand la nature en vie tressaille des eaux vertes
et tout fruit de naissance danse bras levés
pourquoi dissimuler ta joie inentamable ?
Pourquoi donner à voir en guise de visage
un masque lacéré en guise d'attelage
deux rondins cloués
et de corps une amande
à peine consommable ?
Comment ce terne signe serait lumière véritable ?
Oh ! viens au secours de mon désir de voir
Toi qui ne fus que le temps d'une vie d'homme
l'hôte du visible
le temps de hisser la ronce noire issue de nos marais
le drapeau blanc de mon salut
Seigneur viens au secours de mon désir de croire
Je te verrai plus tard au temps du face à face
Que je croie dès ici comme à claire-voie dans les temps hésitants
limités mais pleins de vie
du cœur à cœur

 

 

Rémi Pelon, extrait de Chemin crucial, photographies de Anne Scherrer, préface de Jean-Pierre Lemaire, éditions La chambre haute, 2005, 30 euros