NAISSANCE DU CORPS

 

Ton corps est né de là, de ces mains.
Avant, quand tu n'existais pas encore,
elles jouaient une musique aux signes désarticulés,
une béance de fer ou de bois,
une ombre bruyante de métaux.
De ces mains ouvertes, qui ont donné
corps à un désir ancien,
tu es née avec ton apparence à toi.
(Cependant, je l'oublie parfois,
et me dis que tu as façonné mes mains à ton caprice
pour qu'elles se souviennent de toi.)

Avant, quand mes mains n'existaient pas encore,
ton corps était un mensonge.

 

 

Traduction par Dominique Boudou, révisée par Elvire Gomez-Vidal

 

 

Nacimiento del cuerpo

 

De aquí nació tu cuerpo, de estas manos.
Antes, cuando aún no existías,
tocaban una música de signos desarmados,
une vacío de hierro o de madera,
una sombra ruidosa de metales.
De estas manos abiertas, que le han dado
cuerpo a un deseo antiguo,
naciste con la forma tuya.
(A veces, sin embargo, se me olvida,
y pienso que tú hiciste mis manos a tu antojo
para que ellas te recordaran.)

Antes, cuando aún no existían mis manos,
tu cuerpo era mentira.