Les Cahiers du sens et le sens du Mystère

 

Le dernier numéro des Cahiers du Sens, revue annuelle des éditions Le Nouvel Athanor, animée par les poètes et éditeurs Jean-Luc Maxence et Danny-Marc, s’attaque, en cette année 2012, au Mystère. Concernant ce thème, le volume est divisé en deux grandes parties, des textes d’abord, une anthologie poétique permanente ensuite. Une trentaine de textes abordent la question du mystère de façon extraordinairement diversifiée, et cela ajoute à l’intérêt de la lecture. On croise des approches orthodoxes laïque, alchimique, jungienne, catholique… D’autres centrées sur l’orient. À titre personnel, mon intérêt m’a porté vers les textes de Cerbelaud, Emery, Nys-Mazure ou Selos. Mais l’ensemble titille sérieusement l’esprit, et conduit son lecteur revigoré directement dans l’antre des poèmes. On se retrouve alors en compagnie d’un fantastique monstre revuistique : près d’une centaine de poèmes et de poètes. L’anthologie s’ouvre sur un superbe texte de Salah Al Hamdani, Rêve fossoyeur, dédié aux victimes du tyran syrien. On croise ensuite, en un choix ici aussi tout personnel, des poèmes forts : Allix, AxoDom, Baumier, Berthier, Boudou, Danny-Marc, Laurence Bouvet, Garnier-Duguy, Héroult, Kiko, Jean-Luc Maxence, Evelyne Morin, Colette Nys-Mazure, Rémi Pelon, Perroy, Pfister, Sigaux, Sorrente, Viallebesset… Tout cela est loin d’être anodin ! Un panorama d’une partie de la poésie des profondeurs, versant France, d’aujourd’hui.  

Le volume se prolonge par des notes de lecture permettant de belles découvertes.

Les Cahiers du Sens, une revue toujours aussi nécessaire, qui impose sa voix, démontrant que la poésie contemporaine est un cheminement en profondeur. Une des rares et très belles revues de poésie française.