Les deux récents volumes de la revue Arpa

Dans le mainstream, Arpa a la côte. C’est normal. La revue vient de dépasser les cent numéros, ce qui en ces temps délicats n’est pas une mince affaire. Le bateau navigue sous la direction d’un poète que Recours au Poème apprécie, Gérard Bocholier, et compte quelques noms amis en son comité de rédaction, ainsi Pierre Maubé.
Au fil des numéros, Arpa publie des voix qui comptent dans le paysage poétique français, voix nouvelles ou confirmées. Ainsi, ces deux récents numéros permettent de lire des textes de (on ne citera évidemment pas tout le monde) Gabrielle Althen, Jean-Luc Wauthier, Anise Koltz, Jean-Pierre Boulic, Gaëlle Josse, Matthieu Baumier, Christine Givry, Jean-Pierre Farines, Josette Ségura, Christian Viguié, Porfiro Mamani Macedo, Pierre Dhainaut, Marc Alyn, Jean-Marc Sourdillon, Emilie Vuissoz, Jean-Pierre Denis, Bruno Mabille, Jean Pichet, Janine Modlinger, Judith Chavanne, Jacqueline Bouchet, Bernard Perroy…
Cela parle de soi-même.
Les voix d’Arpa reviennent souvent. On pense à celles des numéros précédents, ainsi Mambrino, Ancet, Cheng, Métellus, Momeux, Cadou, Mac Leod, Lemaire, Tâche, Pusterla, Pfister…
Que dire, sinon que Recours au Poème se sent ici en étendue de fraternité.
Une revue à laquelle il convient de s’abonner, elles ne sont plus si nombreuses les vraies revues de poésie.

Revue Arpa, n° 102 (octobre 2011), 104 pages, 11 euros et n° 103 (février 2012), 104 pages, 11 euros.

C/O Gérard Bocholier, 44 rue Morel-Ladeuil. 63 000 Clermont-Ferrand.

www.arpa-poesie.fr