Au début des années soixante

 

Après le deuxième verre
on se mettait à forger des oracles
sur l’enclume du comptoir
en prophètes à barbe naissante

on criblait de coups de poing
le ventre des années futures
qu’il enfante le monde meilleur    vite

au retour la lune entre les hautes branches
révélait ces figures de bonheur
que nous découpions dans la nuit