de limaces au long du chemin

 

de limaces au long du chemin d’une couleuvre
d’un mètre vingt, on a entendu parler hier
retrouve au lever le bocage, à la fenêtre ouverte

sur des haies vives les murets du jardin suspendu
en bas qui ont quadrillé la région, la nuit
où planent les chauves-souris les virgules, son visage

l’empreinte qu’il a laissé avec son absence
au creux de son oreiller vide, on la respire
encore elle partie, son odeur la terre pauvre qui