la brume elle se tenait au ras des champs

 

la brume elle se tenait au ras des champs
ce matin, pas grand-chose aperçu depuis la voiture
elle était plutôt étrange, l’image de ce paysage

qu’on a conservée il a changé au fil
de la route comme de saison, trait de brouillard
tiré sur la terre le ciel bleu au-dessus

qui rebondit avec ma phrase, la pulsation du bitume
on a cheminé, le corps du monde
s’est ouvert sous les roues la vie soudain