Prairie

 

Avant l’aigre
Et doux
Et libre
Oubli

Il y a demain, là-bas, la Verdure
Qui n’est pas foulée
Qui n’est pas touchée

Et sans doute elle
Ne se possède que

Par les yeux, par la gorge.

Respirée, vue,
Immense et vibratile

Voici la contagion
De la virginité qui gagne
L’espace

Et fait se courber le passant.

Du ruisseau jusqu’aux arbres
Il n’y a que le pinceau
De l’esprit
Pour la dire.

 

 

 

extrait de Epiphanies.