Elle ne sait vraiment rien faire

 

Elle ne sait vraiment rien faire
Rien du tout ? Vraiment ?
Ca ne peut pas être juste.
Tout le monde sait faire quelque chose.
Respirer, par exemple.
Un air plus ou moins pur
l’air du métro
ou celui d’un appartement
dont on n’ouvre pas souvent les fenêtres
et puis l’air de la forêt
du bord de mer
qui remplit les poumons
c’est vrai
tout le monde sait respirer.
Pas forcément à fond ni tout à fait bien
mais enfin, on le fait.

Et puis, il y a manger, tiens.
Elle sait sûrement manger.
D’accord, peut-être trop.
Ou peut-être au contraire est-elle une chipoteuse
une picoreuse à la fourchette indifférente.
Mais elle sait manger, c’est sûr,
sinon elle ne serait pas là.

Et elle marche, non ?
Elle trotte menu
ou elle va à grands pas
ou elle traîne la patte
ou devisant, accrochée au bras de quelqu’un,
elle s’arrête devant une vitrine puis repart.
Enfin quoi elle sait marcher.

Alors dire qu’elle ne sait rien faire
elle qui sait faire au moins tout cela
et le reste aussi bien ou aussi mal que vous et moi...