Hundida en la noche

 

 

Immobile dans le noir
J'inspire tes poèmes

Arôme de cigarettes
Éteindre la lumière
Sueur qui s’évapore au fil des draps glacés
Sexes mélangés d’homme et de compagne
Sous-bois ensoleillés
Vin et lent farniente

Parfum de temps passés
Enfumés dans la nuit
De Bach et de whisky
Accompagnant le jazz

Odeur familière
De ta peau gelée
De n’être pas ici
Texte animal
Orgasme de papier
Allumer la lumière
Pour contempler tes yeux

Effluves de poésie
Qui ne me quittent pas
Ces quelques vers dédiés
À une autre que moi

Je suis tes poèmes
Dans le noir immobile
Éteindre la lumière

 

 

 

 

Hundida en la noche

 

Huelo tus versos

Huelen a cigarrillo
A luz apagada
A sudor caliente en sábanas frías
A sexo de hombre y de mujer
A pinos a sol
Vino y sobremesas

Huelen a tiempos pasados
A noches de jazz
en pisos con humo
A güisqui
acompañando a Bach

Huelen a ti
A tu piel helada
De no estar aquí
A texto desenfrenado
A orgasmo de papel
A luz prendida
para ver tus ojos

Huelen tan fuerte
que no se me despegan
Aquellos versos tuyos
escritos para otra

Leo tus versos
En la noche hundida
Apago la luz

 

extrait de Los delitos del cuerpo / Les délits du corps, Ch. Chomant éditeur