Une étoile au coin de l’œil

 

Une étoile au coin de l’œil :
Mes larmes sont devenues astrales.
Un fil de toile dans les pensées
Mais pas encore l’araignée.
Un feu sans braise
Une lueur sans ombre.
J’arrive sans avancer
Là où on ne m’attendait pas :
Dans le crissement d’un sable
Qu’en fait je crée sur place
Ma présence ici n’est que ma présence ailleurs –
dans le bruissement tranquille
dans le calme qui mine
dans le trouble plat
dans la platitude originale
dans la fermeture des yeux
devant les mots trop bleus –
l’encre de mon choix.
Mes larmes sont des étoiles
Et mes mots les traces des pattes
De l’araignée qui guette mon cerveau.
J’avance et j’y suis :
Moi l’araignée déjà
Dans le cerveau de qui ?

 

 

"Une étoile au coin de l'oeil" publié dans Exils de mon exil, Passage d'encres éditions, Coll. Trait court, février 2015.