Destin d’îlien

 

C’est ici qu’il faut venir
À la croisée des tendances et des couleurs
Des parfums des murmures
Respirer l’air trouble du merveilleux incompris
C’est ici qu’il faut savoir
Mêler sa voix au concert des langues
Salut Namasté Korek Salaam
Voix tropicales îliennes
Ayant senteur d’épices et de massala
Couleurs des champs de cannes frémissants
Et des lagons turquoise accent de la ravane
Allure du kestrel solitaire
Ici
Est appelé à naître un chant nouveau
Pétri par mémoire des pères
Paré de henné et de santal
Succulent comme un gâteau pow
Car c’est ici que les couleurs
Disent le merveilleux
Chant de métissage
Reprenant la rumeur de la mer
Réinventant le songe des mages
Ici, la cadence des reins dit folklore liberté
L’appel du muezzin se mêle
À l’infini
Visages cardinaux aux sourires
Confluents
Ile-couleurs île danse
Et que serait mon chant de poète
Si mes vers ne cascadaient
Comme la chute de ces reins
S’ils ne brillaient comme ces sourires
Cette mer des mages
Rythme modulé de senteurs d’épices
Pieds libres, dansants césure ivre
Portant le secret des mythes.

 

Rêves en fugue, paru l'année dernière aux Editions Panafrika / Silex (Dakar).