Sternutare

 

Echapper à mes mots:
Sternutare.
Sectionner les tendons
Sternutare
Des sentiments si prompts
Sternutare
A susciter l’émoi.

Sternutare, sternutare...
Sternutare.

Il m’a fallu bien trop de temps
Pour voir poindre en tes yeux si clairs
Mon reflet; un désir latent
Pour ton idée comme ta chair

En chaque part de larme
Sternutare
Résident les profondes
Sternutare
Causes de tous nos mondes:
Sternutare
L’allergène anaphase.

Sternutare, sternutare...
Sternutare.

Cette irritante allégorie,
Atteint le troc, non l’addiction,
Moins les muqueuses que l’esprit,
Mais prend d’assaut nos discussions

Sternutare, sternutare...
Ster, ster... Sternutare.