Charlène Clonts

Portrait de Charlène Clonts
Docteur en Langue et Littérature françaises avec mention Très Honorable et félicitations du jury, ses recherches en poétique et stylistique portent sur la répétition et la variation dans les arts, l’espace figural du langage, la poésie plastique, la médiation poétique et la poésie orale, sonore ou radiophonique, mais elle travaille aussi sur les avant-gardes et le surréalisme roumains. Elle prépare actuellement la publication de sa thèse de doctorat, intitulée « Pictopoésie et ontophonie dans l’œuvre de Gherasim Luca – Etude de la variation continue ». Professeur de Lettres Modernes, elle a été chargée de cours à La Sorbonne-Panthéon et à l’Université Paris XII. Elle est aussi chercheur associé au CRPHLL de l’Université de Pau. Elle a publié des chapitres d’ouvrages collectifs (dont l’un d’entre eux concernant l’avant-garde bucarestoise est à paraître dans Livres de poésie Jeux d’espace, édité par Isabelle Chol, Honoré Champion) et de nombreux articles, notamment dans les revues Europe (2016), Mélusine (2014), Caietele avangardei (Musée National de la Littérature Roumaine, 2013) ou Ekphrasis (Université de Cluj-Napoca, Roumanie, 2012). Elle est aussi auteur d’un manuel scolaire, Escapades, Hatier, 2012. Elle participe à des colloques universitaires en évoquant son travail : « Ponctuation et syntaxe dans l’œuvre de Gherasim Luca : une forme-sens entre reliance et déliance » (La Reliance, 2016, Université de Tunis El Manar / Université de Pau – colloque dont elle est co-organisatrice), « Gherasim Luca’s works in Paris » (Mapping the Romanian Avant-gardes, Trinity College, Université de Cambridge, 2016), « Sortir de la pensée circulaire : l’expérimentation hégélienne dans l’œuvre de Gherasim Luca » (Les surréalistes roumains, des rebelles ?, 2015, APRES et Université Paris VIII), « Le bord mobile ou la part figurale dans les livres de dialogue de Pierre Reverdy » (La littérature face à l’image : insertions, bricolages, répertoires, 2012, Université Paris-Est Créteil), et bien d’autres encore. Sa communication « Gherasim Luca et la vie dans le vide », lors du colloque « L’Hétérogène dans les littératures de langue française » (Université de Gafsa / Université de Clermont-Ferrand II), est parue en 2015 aux éditions de L’Harmattan.