Isabelle Macor

Portrait de Isabelle Macor
Isabelle Macor est née en 1958, en Tunisie. Elle a vécu dans un milieu multiculturel, plurilingue, a effectué de nombreux séjours à l’étranger, Grande-Bretagne, URSS, Europe Centrale, Israël, Maroc, et notamment en Pologne où elle a mené une partie de ses recherches sur la poésie polonaise contemporaine. Après avoir suivi des études de littérature anglo-américaine, de lettres modernes et linguistique à l’Université de Nanterre Paris-X, elle a soutenu une thèse de Doctorat en littérature comparée, à l’Université de la Sorbonne, en 1993. Cette thèse, intitulée Poésie polonaise et poésie française d’après-guerre : deux concepts de la réalité, autour d’une figure centrale, Czesław Miłosz, est parue aux Presses de l’Université de Lille III. Enseignante de langue et littérature françaises et comparée, elle participe au Temps des écrivains à l’Université, anime des ateliers d’écriture et séminaires de traduction, donne des conférences et des récitals de poésie, accompagnée de musiciens. Ses travaux et publications portent essentiellement sur les poésies française et polonaise contemporaines. Elle traduit également de l’anglais. Elle est membre de la SGDL (Société des gens de Lettres, de la MEL (Maison des Ecrivains et de la Littérature), de l’ATLF (Association des Traducteurs Littéraires Français), de la SFEP (Société française d’Etudes Polonaises) Traductrice de poésie polonaise contemporaine, elle a publié en français les poètes Ewa Lipska, Wisława Szymborska, Halina Poświatowska, Stanisław Grochowiak, Harasymowicz, Miron Białoszewski, Maciej Niemiec, Urszula Kozioł, Krzysztof Siwczyk. Principaux ouvrages : Deux poétesses polonaises, Wisława Szymborska – Ewa Lipska, trad. en collaboration avec Grzegorz. Spławinski, postface Isabelle Macor-Filarska, L’Ancrier (éditeur disparu à présent), Strasbourg, 1996 ; Dans le fleuve d’Héraclite, Wisława Szymborska, bilingue, ouvrage collectif trad. avec K. Jeżewski et Kasia Karlsberg, éd. Maison de la poésie Nord/Pas-de-Calais, 1995 ; L’Homme pour débutants, Ludzie dla początkujących, Ewa Lipska, bilingue, trad. en col. avec G. Spławiński, Préface I. Macor-Filarska, Maison de la poésie Nord/Pas-de-Calais, 2004 ; Oiseau de mon cœur/Ptak mojego serca, Halina Poświatowska, trad. en col. avec G. Splawinski, bilingue, postface Izolda Kielc, Wydawnictwo literackie, 1998 ; Panorama de la poésie polonaise du XX° siècle, Noir sur Blanc, co-traductrice, ouvrage collectif, 1600 p, Paris, 2000 ; Mon ombre est une femme, Halina Poświatowska, trad. en col. avec G. Spławinski, Préface I. Macor-Filarska, Caractères, 2004 ; Moi, Ailleurs, L’Echarde, Ewa Lipska, trad. en col. avec Irena Gudaniec-Barbier, postface I. Macor-Filarska, éd. Grèges, Montpellier 2008 (sur la short list du Prix de traduction poétique Nelly Sachs 2010); Suppliques, Urszula Kozioł, trad. avec Agata Kozak, postface I. Macor-Filarska, éd. Grèges, 2012 (sur la liste des finalistes du prix de traduction poétique Nelly Sachs) ; L’Orange de Newton, Ewa Lipska, trad. en col. avec Irena Gudaniec-B, postface I. Macor-Filarska, éd. Maison de la poésie d’Amay/L’Arbre à paroles, Belgique, 2013 ; Rumeur suivi de Chère Madame Schubert, Ewa Lipska, traduction et introduction Isabelle Macor, éd. Lanskine, 2015; L’Amour chère madame Schubert/ Miłość droga Pani Schubert, Ewa Lipska, trad. et introduction Isabelle Macor, éd. Lanskine, 2015 ; Ailleurs est maintenant, Krzysztof Siwczyk, choix, traduction et postface Isabelle Macor, éd. Grèges, 2016 ; Versopolis/Printemps des poètes, poèmes de K. Siwczyk pour la version française, éd. Bruno Doucey, mars 2016. A également publié de nombreux articles et traductions dans les revues de poésie Plein Chant, Passage d’encres, Le Nouveau recueil, Grèges, Liber, Po&sie, Voix d’encre, Littérales, Vagabonde, Revue des Etudes Slaves, Pleine marge, Esprit, Europe, Le Journal des poètes (Bruxelles), NUNC, L’Etrangère. En 1999, elle a obtenu la bourse découverte (d’une valeur de 40.000 FF/6600 euros) de traduction du Centre National du Livre. Elle a traduit, en collaboration avec Agata Kozak, un ouvrage d’histoire médiévale : L’Europe des barbares, de Karol Modzelewski, Aubier (Flammarion) collection historique, Paris, septembre 2006. A traduit les poèmes polonais, dont K. Siwczyk, pour le festival « La poésie dans le métro »et spoken words,www.poetryfrompoland.com - www.wierszewmetrze.eu en septembre 2011. En résidence de traducteur au Collège International des Traducteurs littéraires, Arles, en novembre 2011 et novembre 2012 avec une bourse du CITL, puis en juin 2013, juillet 2014, décembre 2015. Résidence d’écrivain à la Maison de la Poésie d’Amay, avec une bourse, juin 2015. Traduction du français vers le polonais d’un scénario de long métrage de Pierre Gucheney, « Retour aux Sources – Retour en Inde dans les pas de Jerzy Grotowski, trente ans après le projet du Théâtre des Sources. » Pour la Société 24 images. Juin 2011. Elle poursuit actuellement ses travaux sur la poésie contemporaine et traduit également et de la prose : nouvelles, récits, romans, du théâtre [La pièce Mon Abba (My Abba), de Tomasz Man, pour le festival Les Eurotopiques, festival européen biennal de projets théâtraux. http://www.lavirgule.com/eurotopiques/index.htm , dans sa traduction française, a obtenu le Grand Prix du festival, Juin 2012.]. Elle est aussi l’auteur de nouvelles, récits, poésies inédits ou publiés dans des revues en France et à l’étranger. Un article en polonais « Wisława Szymborska we Francji » sur la réception de Wisława Szymborska, Prix Nobel 1996, pour la revue de Cracovie Nowa Krakowska Dekada Literacka, numéro spécial consacrée à W. Szymborska. Parution Novembre 2013. (12 p.) Un article suite à conférence colloque « Czesław Miłosz et la France », intitulé La poésie de Czesław Miłosz en France, ouvrage collectif, sous la direction de Maria Delaperrière, Institut d’Etudes slaves de Paris/Société historique et littéraire polonaise, novembre 2013. (9 p.) Elle s’est vu décerner le prix européen Horace de traduction poétique du Cénacle francophone des arts et des lettres (http://cenacleeuropeen.eklablog.fr) pour l’ensemble de son œuvre de traduction de poésie et pour la traduction des poèmes de Krzysztof Siwczyk, lauréat 2014 du Prix de poésie Kościelski en juin 2015. A animé en tant que modératrice le débat qui a eu lieu au Salon du Livre en mars 2015 avec les poètes polonais Ewa Lipska et Urszula Kozioł, qu’elle a traduites et publiées en français, poètes de Cracovie et Wrocław, deux villes invitées d’honneur du Salon du Livre 2015. A participé à La Nuit européenne de la littérature le 30 mai 2015 : lectures de poèmes d’Ewa Lipska. Signature du recueil de poèmes, Rumeur suivi de Chère madame Schubert, éditions LansKine, 2015, Marché de la Poésie, Paris, 12-13 juin 2015 et Salon du Livre, mars 2016. Lecture bilingue avec Ewa Lipska, présentation et rencontre avec le public, Maison de la Poésie de Paris, 14 mars 2016. Lecture avec Ewa Lipska et rencontre avec le public, Librairie Polonaise, 123, BD St-Germain, Paris, le 15 mars 2016. Travaux en cours : - un ouvrage d’histoire contemporaine sur le Ghetto de Varsovie (GETTO Warszawskie, Przewodnik po nieistniejącym mieście, Barbara Engelking-Jacek Leociak, Wydawnictwo IFiS PAN, 2001, 826 p + cartographie [Ouvrage déjà traduit aux Etats-Unis et publié par Yale University. – Je traduis la version complétée et actualisée parue en avril 2013 dans une nouvelle édition.] - A paraître : - Une autobiographie traduite de l’anglais vers le français : Mindele’s Journey – Memoir of a Hidden Child of the Holocaust/ Le voyage de Mindele – Mémoires d’une enfant rescapée de la Shoah, Mariette Bermowitz, printed in the USA, Edited by Nancy Wait, 2013 - Traductions du polonais de poèmes de Bożena Kef et Piotr Sommer, La MEET, St-Nazaire.