Nelly Roffé Guanich

Portrait de Nelly Roffé Guanich
Nelly Roffé est traductrice de l’espagnol vers le français. Elle traduit la poésie de Mercedes Roffé , poète d’Argentine , publiée au Noroît (Définitions mayas, Les lanternes flottantes) celle de l’écrivain cubain de Barcelone Rodolfo Häsler ( Tête d’ébène, Editions des Forges), de Pura Lopez Colomé du Mexique ( C’est l’éther), de Myriam Moscona du Mexique ( Celle qui nage), de Pedro Enriquez de Grenade (L’écho des oiseaux) et dernièrement, les poèmes de l’écrivain d’Argentine vivant à Paris, Luisa Futoransky ( Seqüana boueuse, Les Orties de Saorge ed. de la Grenouillère ) ainsi que La Diable de Graciela Araoz. Nelly Roffé publie aussi dans plusieurs revues littéraires dont Exit , Contre-Jour et Estuaire. Elle donne également des conférences sur la littérature nord-africaine et sur le tango joué dans les camps de concentrations et fait la traduction des yiddish tangos ( dans leur version espagnole).