Soleils nocturnes

 

Beauté fulgurant l’existence
Chaque moment est extase
De finitude
Du manque à vivre
Au reste à dire
L’univers est cette  langue
Oubliée
Oraison de nos voix brèves
Adossées à l’impossible
Mots à la racine fragile
Soleils nocturnes de l’illimité
Anges de l’espérance
Sur la pierre du temps
Je m’étoffe en vous
Semeurs infatigables