5 poèmes

 

 

 

les feuilles des pages
forment un monde
- on dit : mappemonde -

entre mes mains
une boule de cristal
- pour voir clair -

et la neige au-dedans

 

mon front coupé entaillé
suinte de détresse

 

 

 

***

 

 

 

le visage impassible
souvent

- masque corseté -

je ne sais plus
où sont rangées
mes fleurs

            dans quel tiroir

et qu’elles embaument
comme de la lavande

 

 

 

***

 

 

 

je ne peux plus parler

                à personne

les morceaux de tissu
forment un patchwork

personne ne veut
de ces bribes de pensée

des morceaux d’os
tenus par une broche

 

 

 

***

 

 

 

 

pour Cécile Guivarch

 

 

je marche

parfois je viens
à ta rencontre

tes mots de fleurs
aux accents chauds

nos mots deviennent
des bagages

nous les emportons
avec nous

 

 

 

***

 

 

 

réminiscences

un creux un rond
où s’infiltre le vide

dans le ventre ou la tête
pas d’arêtes sous la peau

un paysage laiteux
où passent des silhouettes

des poissons morts

à la surface de l’eau

des poissons

aux yeux exorbités