THE WALL POEMS III

 

The third time I went to the Wall,
I thought of my father.

If my father could come to this Wall
he might cry.  Like he did the day
John Kennedy was buried.

He might stand next to it and close
his eyes like he did sometimes during
Yom Kippur prayers.

He might wear a freshly-pressed suit
and just stand there.
Respectful and distant. Watching those
other “religious types” from afar.

I wish my father could touch this Wall
and feel the love he never felt when
he was alive.

I wish my father would touch me like
I touch this Wall.

I wish.

 

excerpt from
“Israel, the First Time”

 

La troisième fois que je suis allé au Mur,
J’ai  pensé
à mon père.

Si mon père pouvait venir à ce Mur
il serait capable de pleurer. Comme il l’a fait le jour
où John Kennedy fut enterré.

Il pourrait rester debout à côté et fermer
les yeux comme il le faisait parfois pendant
la prière de Yom Kippur.

Il pourrait porter un costume frais repassé
et tout simplement rester là.
Respectueux et distant. Observant ces
autres « styles religieux » de loin.

J’aimerais que mon père puisse toucher ce Mur
et éprouver l’amour qu’il n’a jamais éprouvé quand
il vivait.

J’aimerais que mon père me touche comme
je touche ce Mur.

J’aimerais.

extrait  d’ ”Israël, la Première Fois »
traduction – Marilyne Bertoncini