Nous marchons

 

Nous marchons,

Nous marchons avec la solitude,
Avec la neige et les branches des arbres.

Nous marchons avec les errants,
Avec la parole perdue, les obscurs
Et les poèmes défaits.

Nous marchons,
Comme si marcher c’était se tenir debout,
Loin de soi et au-devant de soi-même.

Nous marchons,

Nous marchons depuis toujours
Dans une forêt de cristal et dans les arbres,
Dans le bec de l’oiseau et sous l’anneau d’or.

Nous marchons,
Nous marchons dans l’immense.

Le livre des apparences (2001) dans Ce que j’ai peut-être fait.