Toujours la même question qui m’obsède

 

Toujours la même question qui m’obsède :
Suis-je réellement fait de plusieurs visages ?

Et si tel est vraiment le cas,
Y en a-t-il seulement un seul qui vaille la peine
Que je me regarde,

Que j’écrive des choses là-dessus
Ou que je me mette martel en tête
Pour ceci ou pour ça.

Vraiment, je t’assure,
On n’est pas sérieux quand on se prend la tête
A être chasseur de papillons, chasseur de rêves
Ou de poèmes.